Etude prospective de la prise en charge du pied diabétique portant sur 21 cas dans trois hôpitaux de Bujumbura

F. Nsabiyumva, C. Gaturagi, P. Bizimana, F.J. Ahounou, H.P. Dansou, D. Kamatari, K.D. Amoussou-Guenou, R. Karayuba – Burundi

Médecine d’Afrique Noire 6004 – Avril 2013 – pages 187-192

Résumé

Le diabète sucré est une maladie qui évolue insidieusement et silencieusement. Son diagnostic tardif est souvent porté au stade de complications mortelles ou invalidantes.
Notre étude a eu pour objectif de déterminer la prévalence du pied diabétique et de ses aspects cliniques dans trois grands hôpitaux de Bujumbura. Cette étude prospective, descriptive et analytique a été réalisée sur 239 diabétiques hospitalisés du 1er juillet 2009 au 30 septembre 2010. L’identification des sujets et les données cliniques sur le diabète ont été enregistrées à l’admission. Des examens biologiques et radiologiques ont été également réalisés.
Sur les 239 sujets, 21 cas dont 11 femmes et 10 hommes ont été admis en hospitalisation pour lésions du pied, soit une prévalence de 8,79%. L’âge moyen des sujets était 46 ± 14,4 ans. A l’admission, ils présentaient un déséquilibre glycémique dans 81% de cas. L’âge moyen d’évolution du diabète était de 11 ± 3,4 ans. Les lésions du pied à prédominance infectieuse étaient plus fréquentes (42,9%) avec 28,6% de gangrène humide. Le traitement aux antidiabétiques oraux a été institué dans 85,5% des cas et l’amputation du membre inférieur a été faite chez 13 sur les 21 cas (61,9%). Le décès est survenu dans 5 cas (23,8%) avec 3 cas (14,3%) après amputation et 2 cas (9,5%) avant amputation.
Les lésions du pied constituent l’une des réalités vécues par le patient diabétique dans ces trois hôpitaux. Au regard de l’augmentation de la fréquence de ces complications invalidantes et des décès associés chez les diabétiques burundais, une attention particulière sur la prise en charge de ces complications est d’une importance capitale.

Summary

Diabetes mellitus is a disease that evolves insidiously and silently. Its late diagnosis is often carried at the stage of deadly or disabling complications.
Our study aimed to determine the prevalence of the diabetic foot and its clinical aspects in three large hospitals of Bujumbura.
This prospective, descriptive and analytical study was conducted on 239 hospitalized diabetics from July 1st, 2009 to September 30th, 2010. The identification of subjects and clinical data on diabetes were recorded at admission. Biological and radiological examinations were also realized.
On the 239 subjects, 21 cases, including 11 women and 10 men, were admitted in hospital for lesions of the foot, or a prevalence of 8.79 %. The average age of the subjects was 46 ± 14.4 years. At the admission, they had a glycemic imbalance in 81% of the cases. The mean age of evolution of the diabetes was 11 ± 3.4 years. Lesions of the foot with infectious prevalence were more frequent (42.9%) with 28.6% of moist gangrene. Oral antidiabetic treatment was introduced in 85.5% of the cases and the amputation of the lower limb was made in 13 out of 21 cases (61.9%). Death occurred in 14.3% of the cases : with 3 cases (14.3%) after amputation and 2 cases (9.5%) before amputation.
Foot lesions are one of the realities experienced by diabetic patient in these three hospitals. In comparison with the increase in the frequency of these disabling complications and associated deaths in Burundian diabetics, a focus on the management of these complications is of a paramount importance.

En savoir plus