Présentation du cursus

En 2018, la première formation de master en santé publique est lancée au Burundi par l’INSP, en collaboration avec l’Ecole de santé publique de l’Université libre de Bruxelles et l’Institut Supérieur des Sciences de la Santé de l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

Programme de formation fixé par l’ordonnance ministérielle conjointe N°630/610/1527 du 18/10/2017

Objectifs

 

  • Le master vise à approfondir les connaissances en santé publique des étudiants titulaires d’un premier diplôme (médecine, bachelier ou licence) souhaitant s’engager pour améliorer la santé des populations.

 

  • Plus concrètement, les étudiants seront formés aux principales disciplines composant la santé publique (Epidémiologie, Biostatistique, management du système de santé, promotion, santé environnementale, etc.) afin de mieux comprendre et analyser les mécanismes et déterminants qui influencent les systèmes de santé et, plus spécifiquement, la santé de tout un chacun.

 

  • Au terme de cette formation, les étudiants trouveront leur place dans des structures soucieuses de promouvoir la santé des individus, des familles ou des communautés dans différents contextes, urbains ou ruraux, au Burundi ou à l’étranger.

Spécialisations

 

Deux options sont proposées aux étudiants à partir de la 2ème année :

 

Option Epidémiologie

 

Cette option est destinée à des étudiants qui souhaitent travailler dans divers secteurs qui collectent, gèrent, utilisent des données quantitatives de santé. L’épidémiologie est la science qui permet de décrire les problèmes de santé, de rechercher leurs causes mais aussi d’évaluer l’efficacité des traitements ainsi que des actions dans le domaine préventif et curatif.

Cette formation vise à donner aux participants un ensemble d’instruments méthodologiques en statistique, épidémiologie et recherche opérationnelle. Simultanément, l’étudiant se familiarise avec des applications informatiques en santé publique.

 

Option Gestion des systèmes de santé

 

L’option gestion des systèmes de santé est particulièrement destinée aux étudiants visant des responsabilités de gestion dans des établissements et services de santé (aux différents niveaux de la pyramide sanitaire) que ces responsabilités soient orientées vers le management ou des disciplines plus spécifiques (supervision, formation, planification, etc.).

Durée du cursus et possibilités d’étalement

 

  • Formation présentielle uniquement
  • Cours de jour étalés sur une durée de deux années temps-plein, majoritairement les matins pour permettre aux étudiants de se consacrer aux travaux individuels ou de groupe les après-midi
  • Une formule en étalement est à l’étude et pourrait être proposée à l’avenir. Elle favorisera la poursuite d’activités professionnelles parallèlement aux études en ne suivant le programme de master que partiellement et en étalant les cours sur 1 ou 2 années supplémentaires (scolarité allégée, 2 jours par semaine par exemple)
  • La possibilité suivre les cours de manière isolée, comme module de formation continue est également à l’étude

Public cible

 

Le programme est accessible sur analyse de dossier aux titulaires d’un diplôme de médecine, bachelier ou licence en sciences de la santé.

Equipe enseignante

L’INSP mobilise aussi bien ses enseignants permanents que des vacataires. Le recours à des vacataires, pour des enseignements spécifiques ou des partages d’expériences lors des séminaires, apporte une diversité dans les profils des enseignants et permet de mobiliser une expertise particulière pour des cours parfois très spécialisés.

Les enseignants sont tous titulaires au minium d’un diplôme de master 2. Ce sont majoritairement des médecins spécialisés en santé publique, mais également mathématicien spécialisé en statistiques de santé, démographe, pédagogue…

Les profils variés au sein de l’équipe enseignante reflètent une caractéristique importante de la santé publique : la multidisciplinarité.